tu es français en Allemagne …

IMG_6017

quand tu vois le regard dégouté de tes collègues de bureau parce que le tien est brillant lorsque le foie gras, que tu as commandé directement chez ton gaveur de canard gersois préféré, vient d’être livré. T’as beau leur expliquer que le gaveur est très sympathique, qu’il aime sa femme, ses enfants, ses canards, ils sont toujours dégoutés.

quand tu préfères ne rien prendre et sauter le petit déjeuner, quand sur le premier vol Lufthansa de 6h50, l’hôtesse te propose un sandwich salami.

quand, la fois d’après, à tarif égal (ou pas), tu préfères finalement réserver sur le premier vol Air France de 7h, parce que tu sais que l’hotesse te propose un pain au chocolat.

quand tu es de parfaite mauvaise foi en trouvant les uniformes Air France beaucoup plus chics que ceux de la Lufthansa.

quand tu as le mal du pays, et que tu es capable de faire un détour d’une demi-heure de métro, pour aller aux Galeries Lafayette acheter une barquette de Danette, une tablette de Crunch, une de Galak et un litre de Badoit.

quand tu n’attends pas pour traverser que le petit bonhomme soit vert, alors qu’il pleut, qu’il vente, qu’il est 23 heures et que la voie est libre sur au moins 2 kilomètres.

quand tu ne payes pas ton ticket de stationnement, parce que l’amande est moins chère que le ticket.

quand tu éprouves une sympathie quasi aveugle pour un conducteur de Renault ou Peugeot, immatriculée en Allemagne.

quand tu perds toute distance et ton humour quand l’équipe de France se prend une branlée par la Mannschaft. Et qu’au fond, tu ne t’intéresses pas au foot.

quand tu es à deux doigts de réserver une table au nom de Monsieur et Madame Michelin dans un restaurant pour avoir la meilleure table, et que tu n’oses pas réserver au nom de Monsieur et Madame Gault et Millau, alors que franchement ce serait plus poilant.

et enfin, quand t’as les larmes aux yeux, le torse bombé, quand t’entends la Marseillaise. Même quand elle est chantée par Franck Ribéry.